#
Les Class J à Saint-Tropez

TOUS A LA 17EME EDITION DES VOILES DE SAINT-TROPEZ !

22/07/2015

Le claquement des drisses dans les mâtures en bois, le grincement du carbone sous la tension des gréements, rien ne peut remplacer le frisson de ce mélange de classique et de moderne sans pareil devenu au fil des années, sous les fenêtres d’une Société Nautique relookée depuis ce mois de juillet, l’ADN des Voiles de Saint-Tropez. A deux mois du coup d’envoi, les forces en présence commencent à se dessiner.Modernes : Wally forever
 ; Un Wally de 100 pieds, luxueusement équipé, plus rapide que tous les maxis de régate pure : cela peut paraitre incroyable, mais c’est la vérité ! le Wallycento Magic Carpet Cubed et l’équipage de Sir Lindsay Owen-Jones ont magistralement remporté le classement général en temps compensé toutes catégories de la Giraglia Rolex Cup 2015, confirmant l’adage des Wally : plus confortables et plus rapides. Pas moins de 15 Wally – un record inégalé – croiseron

Rolex partenaire des Voiles

Trophée Rolex

Le grand spectacle des Voiles de Saint-TropezPeu de régates dans le monde peuvent se targuer de réunir une flotte aussi diversifiée et passionnante que celle qui se présente chaque année devant la cité du Bailli de Suffren. L’édition 2015 ne déroge pas à la règle. Parmi les 300 monocoques, presque la moitié des inscrits sont répartis dans la catégorie des voiliers classiques. Véritable livre d’histoire de la plaisance moderne à ciel ouvert, ce rassemblement est l’occasion unique de découvrir toute l’étendue du savoir-faire des architectes navals.

Place aux Marconi, les anciennes gloires de la Rolex Fastnet RaceAprès avoir mis à l’honneur les voiliers classiques de plus de 16 mètres puis les centenaires auriques B, le Trophée Rolex s’intéresse, cette année, à des voiliers d’une cinquantaine d’années plus modernes dans leur conception. Un choix en adéquation avec le 90e anniversaire de la my

Goélette Morwenna... photo DR

Cent ans d’élégance

13/07/2015

Ils suscitent à Saint Tropez une légitime vénération ; les voiliers centenaires qui évoluent en fonction de leur taille et de leur type de gréements au sein des différents groupes en lice lors des Voiles de Saint-Tropez font l’objet de toutes les attentions. Cibles privilégiées des photographes, ils bénéficient aussi à Saint-Tropez de leur propre trophée initié en collaboration avec la Société Nautique de Saint-Tropez par le Gstaad Yacht Club en 2011. Les 21 unités de prestige qui se disputeront cette année le trophée retracent avec précision plus d’un siècle d’un yachting éblouissant de classe et d’élégance maritime.Bonafide : Cotre aurique, Sibbick 1899Esterel : 8 m JI aurique  Léon Sibille & Louis Grossi 1912Eva : cotre aurique Fife 1912Hispania, 15 m JI Fife 1909Lulu ; cotre aurique, Cail

Philippe Gavin

Halvard Mabire à bord de Mariette

02/07/2015

Le navigateur normand Halvard Mabire, habitué des Voiles, navigue en ce début d’été à bord de la grande goélette Mariette, en course dans le cadre de The Transatlantic race, entre Newport et le Cap Lizard ; réflexions d’un vieux loup d emer…

“MARIETTE est une Goélette qui a été dessinée par le génial architecte américain Herreshoff et construite sous sa houlette dans son propre chantier à Bristol, Rhode Island, USA. Ce départ de Newport est donc un peu comme un pèlerinage et un retour aux sources et ce n’est pas sans une grande émotion que nous avons eu la chance d’avoir à bord la visite de Halsey Herreshoff, petit-fils de Nathanael, architecte et constructeur de MARIETTE. Halsey est lui-même un Yachtman confirmé et toujours impliqué dans les bateaux et c’est évidemment avec grand plaisir qu’il constate que l’œuvre de son Grand Père est toujours dans une forme resplendissante pour son centenaire et qu’elle a aussi la

Partridge et Marigold

Les plus beaux voiliers du monde aux voiles de Saint-Tropez!

10/06/2015

Le rassemblement unique de plus de 300 bateaux à voile, anciens et modernes, dans le golfe de Saint-Tropez est devenu au fil des ans le rendez-vous incontournable de la fin de saison pour plus de 4 000 fans qui ont le bonheur d’y naviguer, et un public toujours plus nombreux pour suivre la manifestation, sur l’eau comme à terre. Cet événement hors norme, organisé par la Société Nautique de Saint-Tropez sous la houlette de son président, André Beaufils, fait converger vers le célèbre port varois ce qui se fait de mieux pour la régate de pointe, tout en rassemblant sur le même plan d’eau les plus incroyables unités de course à la voile du yachting de tradition. Tout le monde voudrait en être, même si les capacités d’accueil et les règles de sécurité imposent une limite qu’il n’est pas envisageable de remett

Photo Sophie Louvet

Au bonheur des Dames

11/05/2015

La quatrième édition des « Dames de Saint-Tropez » a rassemblé seize voiliers de Tradition avec à bord plus de cent cinquante navigatrices qui se sont affrontées lors de deux journées de régate dans le Golfe de Saint-Tropez. Les participantes ont bénéficié de bonnes conditions météo avec un vent qui s’est parfois fait désirer, contraignant le comité de course à réduire le parcours final du dimanche 10 mai 2015, au large de la Baie de Pampelonne. Au terme de deux courses, ce sont deux magnifiques voiliers qui prennent la tête de leur catégorie avec pour les moins de seize mètres, le fameux bateau centenaire, le NY30 Aurique de 1905 Oriole barré par Elisabeth Lostis, accompagnée de cinq femmes et deux hommes. Dans le groupe des plus de seize mètres, c’est le voilier Oiseau de feu (Nicholson 1937) qui remporte l’épreuve avec seize femmes, trois hommes. Un bel oiseau barré par Madeleine Anderson, jeune navigatrice de vingt ans qui avait déjà remporté

Classic yachts by Philippe Gavin

Peintre et marin

12/03/2015

Le printemps est là et les plans d’eau de Méditerranée ou d’ailleurs bruissent de l’impatience palpable des marins de retrouver leur élément. Philippe Gavin est de ceux là. L’aquarelliste Antibois jongle avec  bonheur avec  ses deux passions, les bateaux et la peinture. Pas n’importe quelle peinture, l’aquarelle, mieux à même selon lui de rendre l’énergie et le mouvement de l’action conjuguée des hommes et de la mer. Pas n’importe quel bateau non plus puisque Philippe a jeté son dévolu sur les majestueux yachts classiques à bord desquels il aime à évoluer en tant que simple équipier. Tuiga, mais aussi Moonbeam IV l’accueillent depuis de nombreuses saisons et c’est donc en tant qu’acteur que le peintre accumule les sensations, les perceptions, les émotions qu’il traduit plus tard dans l’intimité de son atelier. On peut rencontrer philippe

Altaïr en Martinique

Altaïr vainqueur de la Transat Classique

21/01/2015

La goélette signée Fife Altaïr, grande habituée des Voiles de Saint -Tropez, vient de remporter la Transat Classique entre Lanzarote et la Martinique. Elle a franchi la ligne d’arrivée mardi 20 janvier, au terme de deux semaines de navigation transatlantique expresse, la vénérable goélette lancée en 1931 ayant avalé une moyenne de 270 milles nautiques par jour.

Voiles 2015

Voiles 2015 ; le programme

16/01/2015

VOILIERS MODERNESSamedi 26 septembre – Dimanche 27 : Accueil et contrôleLundi 28, Mardi 29, Mercredi 30 septembre, Jeudi 1er octobre (journée J. Laurain, Journée des défis), Vendredi 2 et Samedi 3 octobre : Parcours côtier, 1er départ 11h

VOILIERS DE TRADITIONDimanche 27 et lundi 28 septembre : Accueil et contrôleDimanche 27 septembre : arrivée de la Coupe d’Automne du Yacht Club de France en provenance de CannesMardi 29, Mercredi 30 septembre, Jeudi 1er octobre (journée J. Laurain, Journée des défis, Club 55 Cup, GYC Centenary Trophy), Vendredi 2 et Samedi 3 octobre : Parcours côtier, 1er départ 12h00

Pour tout le monde remise des prix Dimanche 4 Octobre, à partir de 11 heures

Wally

Autant en emportent les Voiles

05/10/2014

Les Voiles de Saint-Tropez ont célébré dans le faste et le grand spectacle leurs 15 années d’existence. Elles ont reçu en cadeau des Dieux du vent et de la mer d’exceptionnelles conditions pour permettre aux quelques 4 000 marins venus du monde entier, embarqués sur 300 yachts Modernes ou Classiques, une pleine semaine de régates, de plaisirs et de convivialité. Le rideau tombe en ce dimanche après un dernier moment de partage entre concurrent, la traditionnelle remise des nombreux prix aux 20 classes en lice. De belles surprises apparaissent au palmarès, avec d’emblée les noms des nouveaux venus tel Olympian, qui triomphe chez les yachts auriques ou Dorade chez les Marconis, mais aussi les confirmations des valeurs sûres de leurs circuits respectifs, Magic Carpet Cubed chez les Wally, ou Robertissima III (ex Ran) chez les grands IRC.

André Beaufil